I acknowledge all students, student teachers and expert teachers

I acknowledge all students, student teachers and expert teachers involved in the project: Nastassia Racenet, Carmen Page, Samuel Bellani, Nadine Sommer, Felix Stürner, Sigismond, Roduit, Claire Dumas, Aurélia Mercier, Selleck ABT-737 Laetitia Cuccuru Biasse, Joëlle Schreiber-Orso, Stéphanie Bocion, Catherine Veuthey. “
“La didactique s’est constituée initialement en s’appuyant sur d’autres champs en sciences humaines (psychologie du développement, psychologie sociale, sociologie, anthropologie, épistémologie, philosophie…) avant d’essayer de se constituer comme une discipline spécifique. Les didactiques se sont construites sur des questions d’apprentissage disciplinaire

qui en ont déterminé leur spécificité et leur structuration. Les courants actuels en France relèvent d’ancrages théoriques plus ou moins homogènes et ont produit des notions ou concepts différents ou complémentaires en partageant des principes constructivistes et socio-constructivistes. On peut observer des hybridations entre les courants1. Les recherches en didactique

ont démarré en mathématiques, puis les didactiques des sciences se sont développées autour des associations ou groupes de chercheurs tant nationaux (ARDIST2) qu’européens (ERIDOB3, ESERA4) ou mondiaux (NARST5, AERA6, ASERA7). A partir des années 80, les travaux fondateurs de Chevallard (1985), notamment avec la notion de transposition http://www.selleckchem.com/products/ly2157299.html didactique, ont initié la Théorie Anthropologique du Didactique (TAD) et l’on doit la théorie dite des situations à Brousseau (1998). En prolongement de ces cadres, Mercier et al. (2002), Sensevy (2007) ont développé la Théorie de

l’Action Conjointe en Didactique (TACD) sur laquelle se sont fondés des travaux en didactique comparée. Parallèlement la didactique professionnelle a émergé à partir des travaux de Pastré (1999), inspiré par Vergnaud (l994), lui-même disciple de Piaget, et qui s,est également intéressé à l,enseignement des mathématiques dès les années 70. Des travaux en didactiques des sciences (biologie, physique-chimie) et des techniques se sont appuyés sur ces courants Fossariinae nés en didactique des mathématiques, d׳autres se sont davantage inspirés de la psychologie sociale (Giordan et al., 1994 and Astolfi and Develay, 1989), d’autres ont pris le parti de développer une didactique curriculaire (Lebeaume, 1999), tandis que d’autres se sont fondés sur une approche bachelardienne en développant le courant de la problématisation (Orange, 1997 and Fleury and Fabre, 2005). Nous situerons dans cet article ces différents courants ainsi que le courant de la didactique des Questions Socialement Vives (QSV) auquel nous contribuons et les filiations qui l’ont enrichi au niveau national et international (Fig. 1).

Comments are closed.